Le plaisir sans transgression ?

Lors du débat au sujet de l’interdit entre Onfray et Zemmour, ce dernier énonce une affirmation que l’on peut entendre très souvent : il n’y a pas de plaisir sans transgression.

On peut donc se demander si le voyage constitue une transgression. Et si la masturbation, ou tout acte sexuel en général, serait vidé de tout plaisir physique si ces actes n’étaient pas mal vus -le plaisir est toujours physique en dernier instance, car le plaisir se manifeste par la sécrétion d’hormones.

Penser comme le fait Zemmour, c’est penser que seul l’interdit provoque le plaisir. Alors que s’il y a plaisir dans l’interdit, c’est uniquement par conquête de l’objet de frustration (conquête que l’on peut retrouver dans la résolution d’un problème, par exemple).

Le problème génère de la frustration, mais ne représente pas l’interdit.

Be the first to comment on "Le plaisir sans transgression ?"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*